Restauration de l'église Saint-Jean-le-Vieux

France Catalogne
France Catalogne

L’église de Saint - Jean - le - Vieux sera restaurée l’année prochaine

 

 

 

Au début du XX siècle l’homme d’affaires Bartissol, qui venait de réaliser une fructueuse opération spéculative sur la démolition des remparts, installait dans le bas - côté nord de l’église millénaire de Saint -Jean - le - Vieux (démolissant au passage une tribune du XIII) une centrale électrique.

 

Celle - ci était destinée à desservir les nouvelles habitations jouxtant la cathédrale (l’actuelle cité Bartissol).

 

Ce dispositif générateur d’électricité n’en fonctionnait pas moins au charbon et la voûte de l’église fut trouée pour laisser passer une cheminée.

Cette hérésie patrimoniale semblait faite pour durer, EDF remplaçant, en 1950, l’ancien transformateur par un nouveau de taille plus réduite. Depuis, toutes les discussions pour l’en sortir avaient échoué.

 

L’automne dernier, un” verrou” important venait de sauter. En effet, sur la sollicitation du député François Calvet, les promoteurs Fondeville et Carboneil qui venaient d’acquérir les bâtiments du cours Maintenon, mitoyen de Saint - Jean- le- Vieux, acceptaient que le répartiteur électrique soit enterré dans la cour de l’ancien établissement scolaire.

 

Dans la foulée, ils cédaient gratuitement à l’Etat, propriétaire de la cathédrale, l’absidiole nord démolie qui entrait dans le périmètre du cours Maintenon. Pour finir , ils s’engageaient aussi à laisser une servitude de passage EDF pour accéder au répartiteur .Une telle offre ne pouvait laisser insensibles les autres acteurs incontournables de la restauration de Saint - Jean : le préfet , Jean- François Delage , Delphine Cristophe , conservateur régional de Monuments historiques Laurent Barrenchea , architecte des Bâtiments de France , Danièle Pagés , adjointe au maire sans oublier , bien sûr , l’évêque Mgr Marceau et le prêtre de la cathédrales , Grégory Woimbee.

 

C’est ainsi que tout récemment, la négociation aboutissait : le coût du déplacement du transformateur, 191.000 euros, sera pris en charge à 80% par l’Etat ; le 38.000euros restants seront financés par la ville ; EDF cédera à l’Etat la surface de terrain sur lequel se trouve le répartiteur.

 

Le plan de financement étant bouclé, entre juin et octobre le répartiteur sera déplacé et raccordé, et en janvier 2012 l’Etat sera définitivement propriétaire de Saint- Jean- le - Vieux,

En 2012, l’extérieur de l’église sera en chantier, et en 2013 c’est l’intérieur qui sera réhabilité pour recevoir le trésor de la cathédrale.

 

L’ouverture au public est prévue pour les journées du Patrimoine de 2014. C’est donc une grande victoire sur l’ignorance.

 

 

NATI

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0