Les villages circulaires du Languedoc

Les villages circulaires du Languedoc

 

Il était une fois un architecte-urbaniste polonais qui se penchait sur l’histoire de nos charmants villages-escargots.

Krzysztof Pawlowski concrétisa ses recherches par un livre qu’il intitula Circulades languedociennes de l’An Mille : Naissance d’un urbanisme européen, où il décrit une forme d’urbanisme (c’est-à-dire une organisation planifiée de l’espace urbain) antérieure aux bastides, qui commence dès l’an Mil’. Il baptise « circulade » les foyers de peuplement où l’on trouve des anneaux successifs concentriques disposés autour d’un noyau central.

Et là, ce ne fut pas la naissance d’un urbanisme, mais la naissance d’un sacré débat entre archéologues, historiens, érudits et autres rêveurs… et évidemment, il leur est encore impossible de se mettre d’accord.

Laissez donc ces emportements de côté. Lisez le livre, divisez par 2, enlevez la TVA… et vous trouverez beaucoup d’élément intéressants. Prenons la notion d’urbanisme ; on trouve en effet un caractère répétitif dans les dimensions des anneaux : Paulhan, La Force, Mazerolle, Vilar-St-Anselme ont un même rayon de 55m ; il en va de même pour Bram, Alaigne et Maguelone (82,5m) ; la régularité étonnante du système parcellaire laisse aussi supposer une même technique d’arpentage (avec le dioptre), une même planification.

A son tour, la parution du livre donna naissance à l’Association des Villages Circulaires (1993), un groupement de 47 communes de l’Hérault, du Gard et de l’Aude, qui organise festivals, visites guidées et autres évènements culturels.

Alors remercions ce polonais, qui certes échauffa (et échauffe toujours !) les esprits, mais contribua à dynamiser notre patrimoine rural qui en a bien besoin.

 

Amélie

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0