Roquefort de la Montagne Noire ; un castrum, une seigneurie, un lignage. Edition Loubatières.

photo aimablement prétée par Jean-Louis Gasc
photo aimablement prétée par Jean-Louis Gasc

Ostal sirventes

Jeudi 15 avril dernier, à 18h30, à l’Ostal Sirventés (79, la Trivalle à Carcassonne), rencontre à propos des ouvrages parus aux Nouvelles Éditions Loubatières :
* Roquefort de la Montagne Noire – Un castrum, une seigneurie, un lignage

 

Dans le cadre d’ une semaine occitane organisée par  l’ Ostal Sirventes à Carcassonne, J’ai  pu découvrir,  avec beaucoup d’ émerveillement et de surprise, un site oublié pendant plusieurs siècles et qui depuis quelques années a été confié à un groupe d’ archéologues et d’ historiens par son propriétaire Pierre Clément.

Il s’agît du château Roquefort et son castrum.

Tout ce travail d’équipe a donné un ouvrage magnifique comprenant des plans et des photos  ainsi que le résultat de toutes les recherches et les arbres généalogiques de la famille Roquefort, dont sont issus de nombreuses personnalités religieuses et politiques de la société  occitane entre le XI et  le XIV siècle.

L’histoire de ce site est étroitement liée à l’histoire cathare et occitane, ainsi qu’à la croisade contre les albigeois ...

Découvrez une famille noble intimement liée à l’histoire de l’Occitanie médiéval à travers cet ouvrage.

Malheureusement le site n’est pas encore ouvert au public pour des raisons de sécurité et d’assurance mais peut être le sera t’il dans 3 ans ?????

En quelques mots,  le castrum (château et village castral) de Roquefort – situé sur la commune de Sorèze – était l’une des plus puissantes forteresses de la montagne Noire, au même titre que Saissac, Hautpoul, Cabaret ou Minerve. Il joua un rôle clef lors de la croisade contre les Albigeois, la conquête royale française du Midi et la résistance à l’Inquisition de l’hérésie devenue clandestine.
Sous l’impulsion de Pierre Clément, " ré-inventeur " et responsable du site, une équipe de spécialistes (historiens, archéologues, conservateurs du Patrimoine) a été constituée dans une démarche scientifique la plus exhaustive possible. Des origines des premiers Roquefort jusqu’au tournant de la Révolution, ce volume – qui est aussi un ouvrage d’art richement illustré – collectionne la somme de ces travaux de recherche, dont la plupart sont inédits, éclairant magnifiquement ce lieu exceptionnel.
Sous la direction de Pierre Clément. Avec les contributions de :
Anne Brenon <http://www.loubatieres.fr/auteurs/brenon.html> , spécialiste du catharisme et des sources inquisitoriales ; Gwendoline Hancke, docteur en histoire médiévale et titulaire d’un Magister Artium en histoire médiévale, philologie romane et sciences auxiliaires de l’histoire ; Michel Barrère, archéologue, conservateur en chef du Patrimoine au service régional de l’Archéologie , Jean-Paul Cazes, Docteur en histoire médiévale, également archéologue indépendant, Marc Comelongue, archéologue, s’est consacré depuis plusieurs années à l’étude des familles de Roquefort du Languedoc, Jean Duvernoy, docteur en Droit, a publié depuis 1958 des traductions concernant essentiellement le catharisme et l’Inquisition. Hadès est un bureau d’études archéologiques agréé par le ministère de la Culture et réalise des études en préalable à des travaux sur des monuments historiques ainsi que des analyses d’édifices anciens (archéologie du bâti).

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0