Données géologiques en Lauragais

dessin
dessin

Données géologiques en Lauragais

 

Souvent considéré comme un simple trait d'union Carcassonne-Toulouse, le Lauragais est

plus varié qu'il n'y paraît. Par exemple, le massif de la Piège est bien plus isolé que la gouttière centrale utilisée par de nombreux moyens de transport.

 

Mais les terrains sont essentiellement tertiaires : de l'Oligocène surtout et un peu de l'Eocène, 45 à 25 millions d'années. D'une manière générale, ils sont composés d'épais dépôts (400 mètres) issus de l'érosion des Pyrénées comme du Massif Central : les molasses formées de boues, sables, graviers et galets. Le tout se consolide sous forme fluviatile donnant des grès sableux et d'argileux, ou se dépose sous forme lacustre avec des calcaires ou des marnes à plus forte proportion argileuse.

A la base, les roches sont très anciennes et résistantes : schistes, calcaires hercyniens et granits de la Montagne Noire.

 

Lors de l'érosion glaciaire quaternaire (80 à 10 millions d'années), l'argile s'érode plus facilement et forme les plaines, vallée de l'Hers-Mort, alors que les collines, telle le dôme de Saint-Félix ou le petit massif de la Malepère, restent le plus souvent composées de grès ou de calcaire. A l'inverse, des collines peuvent s'étendre sur plusieurs kilomètres. Le fond des vallées peut être très humide.

 

Il y a donc au sud-ouest de la Montagne Noire une zone dépressionaire : Revel, Castelnaudary, Bram. Plus vers l'ouest / sud-ouest les boulbènes, terres lourdes, alternent avec les terreforts, terres plus faciles à travailler. Les collines méridionales, au sud de l'Hers, comme à Nailloux, sont plus surélevées que du côté opposé, vers Lanta, Caraman.

 

Le climat est en majeure partie atlantique, mais aussi avec une grande influence méditerranéenne.

Souvent décliné sous une action éolienne, il entraine par exemple une érosion des terres dans lesquelles subsistent de gros cailloux de quartztite à érosion irrégulière : les fameux dreikanters, gênants l'exploitation agricole.

 

Les traditions pierre / brique-poterie, la toponymie, des éléments gastronomiques (pierres ou argiles à millas, cassole) du Lauragais, entre autres, sont directement issus de sa géologie.

 

Sébastien Durand

 

 

Bibliographie :

BRUNET Roger, Les campagnes toulousaines, 1965

ENJALBERT Henri, Le relief des régions traversées par le Canal du Midi, 1983

ODOL Jean, Le Lauragais, 2004

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Barabara Humiston (mardi, 31 janvier 2017 11:10)


    Howdy! I understand this is somewhat off-topic however I needed to ask. Does building a well-established blog such as yours require a massive amount work? I am brand new to operating a blog but I do write in my journal everyday. I'd like to start a blog so I can easily share my own experience and thoughts online. Please let me know if you have any kind of recommendations or tips for brand new aspiring bloggers. Thankyou!